Faire face à la crise

Le Présidium de la Communion d’Eglises protestantes en Europe à propos de la crise économique et financière

A la veille du sommet de l’UE à Bruxelles censé prendre des mesures étendues pour lutter contre la crise financière et d’endettement, le Présidium de la CEPE rappelle dans une prise de position quelles sont les conséquences de la crise pour un grand nombre de personnes, en soulignant les défis qui attendent les politiques et les sociétés en Europe.

Le mode de vie de nos Etats et de nos sociétés, basé sur un crédit (apparemment) illimité, a manifestement atteint ses limites. Un réajustement de nos systèmes de sécurité sociale paraît inéluctable. Placé devant cette perspective, le Présidium de la CEPE tient à affirmer les principes de solidarité et de subsidiarité: « Le plus fort peut porter une charge plus lourde que le plus faible! » Cela est valable également dans les rapports entre Etats européens.

L’Union européenne se trouve aujourd’hui confrontée à l’épreuve la plus rude depuis sa création. La résolution de celle-ci exige, selon les représentants de la CEPE, courage et sens de la mesure. Il faudrait donc adopter sans tarder une taxe sur les transactions financières. Une politique financière et économique, assumée conjointement et dont les projets existent déjà, devrait être solidement ancrée dans les institutions.

Les manifestations de rue, notamment des jeunes, révèlent une exigence justifiée de déclencher un processus de participation débouchant sur des solutions qui préservent l’avenir des générations futures. Celles-ci devraient permettre de restituer la primauté à la démocratie et à l’économie sociale de marché par rapport au règne anonyme des marchés.

« D’un point de vue chrétien, on est profondément convaincu qu’une crise porte en même temps un appel à changer de direction et à réfléchir autrement, » précise le Présidium de la CEPE. Les Eglises protestantes en Europe prennent une part active aux discussions qui s’imposent pour promouvoir un style de vie nouveau et responsable. Dans nos Eglises, nos sociétés et nos Etats ces débats devraient être menés de manière bien plus vigoureuse pour parvenir à ces transformations. « Le processus d’unification européenne qui, au cours de ces dernières décennies a assuré la paix et permis la prospérité en Europe, ne doit pas être mis en échec du fait de la crise actuelle! »

  • Le Présidium de la CEPE
  • Pasteur Dr. théol. h.c. Thomas Wipf, Berne
  • Pasteure Dr. Stephanie Dietrich, Oslo
  • Prof. Dr. Michael Beintker, Münster

 

Vienne, 7ème décembre 2011

***

105 Eglises protestantes en Europe (et en Amérique du Sud) se sont unifiées pour devenir la Communauté des Eglises Protestantes en Europe (CEPE) - Leuenberger Kirchengemeinschaft. Des Eglises luthériennes, réformées, unifiées, méthodistes et pré-réformatoires s'accordent mutuellement la communion de la chaire et de la Sainte Cène à travers leur approbation à la Leuenberger Konkordie de 1973. Adresse: Secrétariat de la CEPE, Severin-Schreiber-Gasse 3, 1180 Wien, Autriche, Tél.: +43.1.4791523.900, Fax: +43.1.4791523.580, courriel: office@leuenberg.eu, site: www.leuenberg.eu. Contact de presse: Mag. Ingrid Monjencs, tél.mobile: +43.699.18878 052, courriel: i.monjencs@leuenberg.eu.

ABOUT THE AUTHOR
0 Comment(s) to the "Faire face à la crise"
followme
  • Twitter
  • Facebook

Cité européenne de la Réforme