La Communion d’Eglises protestantes en Europe à propos de l’Année des citoyennes et citoyens: « Droits civiques et droits humains doivent aller de pair, main dans la main »

La Communion d’Eglises protestantes en Europe (CEPE) salue la décision des organes de l’Union Européenne de consacrer l’Année européenne 2013 au thème des citoyennes et citoyens.

A l’occasion de l’ouverture officielle de l’Année européenne des citoyennes et citoyens 2013 le secrétaire général de la CEPE, l’évêque Dr. Michael Bünker déclarait ceci: « Pour la CEPE, le processus d’unification de l’Europe a toujours été un processus de réconciliation et de paix qui n’a pas seulement réuni des Etats, mais qui a surtout permis de rassembler des gens et qui continue à les rassembler. L’Union Européenne n’a pas d’avenir si elle n’est pas portée par ses habitants, voire si elle n’est pas façonnée par ceux-ci. Je serais donc particulièrement heureux si l’Année européenne 2013 ne se limitait pas à mettre en avant les droits adoptés par l’UE, même si les droits acquis en relation avec la citoyenneté européenne méritent d’être pleinement appréciés. »

L’Année européenne des citoyennes et citoyens 2013 nous offre plutôt la chance de centrer notre attention sur la personne humaine avec ses libertés et ses droits, tout comme ses responsabilités à l’égard de notre démocratie, de nos sociétés et pour notre vie en tant que communauté de peuples au sein de l’Europe. « Telle est en particulier l’expérience des Eglises membres de la CEPE d’Europe centrale et d’Europe de l’Est, qui constitue le témoignage toujours actuel d’un mouvement de citoyens très vivant, mouvement sans lequel l’Europe et l’UE ne seraient pas ce qu’elles sont devenues, » disait Bünker. « Lorsque nous parlons de citoyennes et de citoyens nous faisons mémoire de notre tradition antique et chrétienne en Europe, selon laquelle être citoyen signifie considérer la res publica, soit les affaires de l’Etat et de la communauté, comme quelque chose qui nous concerne personnellement, un bien commun qui requiert l’engagement de tous. » Selon cette tradition, la valeur de la personne humaine ne se mesure pas d’abord à son poids économique comme acheteur, consommateur ou client. Face à la crise actuelle, l’Europe et l’UE ont d’autant plus besoin de citoyennes et de citoyens qui sachent assumer leur responsabilité pour façonner la vie commune en Europe et à l’intérieur de l’UE. Mais cela demande une contrepartie : il faut leur donner l’espace nécessaire pour un partage et une participation réels.

« La CEPE serait très heureuse s’il était possible en 2013 – donc dans la période qui précède les prochaines élections au Parlement Européen de 2014 – de lancer un débat animé sur la démocratie et la participation en Europe et dans l’UE, » ajoutait Bünker. « En tant qu’Eglises protestantes, nous sommes bien préparées pour participer à fond à un tel débat dont nous tirerions d’ailleurs autant de bénéfice pour nous-mêmes. »

Il n’est pourtant guère possible d’aborder honnêtement la question des droits civiques au sein de l’UE si l’on restreint simultanément les droits fondamentaux d’autres personnes, notamment ceux des réfugiés et des migrants en Europe. « Certes, nous devons parler de nos droits civiques en Europe, mais nous devons également parler du fait que des gens continuent à se noyer dans la Méditerranée en essayant de gagner l’Europe », disait Bünker de manière pointue. « Droits civiques et droits humains doivent aller de pair, main dans la main. »

Déjà en 1999, lors du sommet de Tampere, les gouvernements de l’UE avaient exprimé leur volonté d’harmoniser les droits des citoyens d’Etats tiers et les droits des citoyennes et citoyens des pays de l’UE. « Ce serait un beau signal si l’on parvenait en 2013 à faire un pas dans cette direction permettant d’honorer cette promesse. La Communion d’Eglises protestantes en Europe va donc rester très attentive à la manière dont le sujet des droits civiques européens va être traité au cours de cette année. »

Vienne, le 10 janvier 2013

107 Eglises protestantes en Europe (et en Amérique du Sud) se sont unifiées pour devenir la Communauté des Eglises Protestantes en Europe (CEPE) - Leuenberger Kirchengemeinschaft. Des Eglises luthériennes, réformées, unifiées, méthodistes et pré-réformatoires s'accordent mutuellement la communion de la chaire et de la Sainte Cène à travers leur approbation à la Leuenberger Konkordie de 1973. Adresse: Secrétariat de la CEPE, Severin-Schreiber-Gasse 3, 1180 Wien, Autriche, Tél.: +43.1.4791523.900, Fax: +43.1.4791523.580, courriel: office@leuenberg.eu, site: www.leuenberg.eu. Contact de presse: Mag. Ingrid Monjencs, tél.mobile: +43.699.18878 052, courriel: i.monjencs@leuenberg.eu.

10.01.2013 Frank-Dieter Fischbach/Bruxelles, Ingrid Monjencs

ABOUT THE AUTHOR
0 Comment(s) to the "La Communion d’Eglises protestantes en Europe à propos de l’Année des citoyennes et citoyens: « Droits civiques et droits humains doivent aller de pair, main dans la main »"
followme
  • Twitter
  • Facebook

Cité européenne de la Réforme