Une fête de la Réforme au niveau européen

La communion d’Églises protestantes en Europe se donne de nouveaux objectifs et de nouvelles tâches

Pour la Communion d’Églises protestantes en Europe (CEPE), le cinq centième anniversaire de la Réforme devra être fêté à l’échelle européenne. En conclusion de son assemblée générale à Florence, elle a décidé de « rendre visible la dimension européenne de la Réforme ». Les villes qui ont laissé une empreinte particulière dans l’histoire de la Réforme devront être appelées « villes européennes de la Réforme ». Les 106 Églises membres de la CEPE ont l’intention d’exploiter un site Internet sur le thème de la Réforme, avec un emblème distinctif. Un symposium scientifique sera également organisé, et une rencontre avec des représentants du Parlement européen.

Bien au-delà des Églises elles-mêmes, l’appel de la CEPE invite, par la commémoration de la Réforme, toute l’opinion publique européenne à un dialogue sur les impulsions sociales et culturelles données par la Réforme. Sur les plans ecclésiastique, social et spirituel, la Réforme a marqué un renouveau dont le rayonnement et les effets se font encore sentir à l’échelle mondiale. Selon le secrétaire général de la CEPE Michael Bünker, il faut se réjouir de l’existence de l’Église protestante ; la question qui subsiste cependant est de savoir s’il s’agira d’un anniversaire ou d’une commémoration.

Pour les protestants d’Europe, il ne s’agira pas seulement de célébrer la Réforme, mais aussi de « se renouveler sur les plans de la spiritualité et de l’organisation », pour reprendre les termes du rapport final approuvé par l’Assemblée générale à Florence. Une étude sera menée à ce propos, et la CEPE participera en 2013 aux consultations de la Fédération des Églises protestantes de Suisse et de l’Église protestante d’Allemagne. La CEPE apportera désormais son appui aux Églises membres dans leurs échanges sur des projets novateurs et sur les processus de changement engagés.

La CEPE s’est encore chargée d’autres tâches à accomplir jusqu’à la prochaine assemblée générale. La diversité des religions sur le continent européen est une question qui retiendra son attention durant les prochaines années. Une étude doit être menée sur cette question dans le but d’apporter un éclairage sur la situation sociologique et sur les réponses théologiques de l’Église. Des dialogues interconfessionnels seront engagés ou poursuivis, notamment avec l’Église catholique romaine, l’Église anglicane, la Fédération baptiste et les Églises orthodoxes. La CEPE se mettra en relation avec les Églises pentecôtistes et les communautés charismatiques. Elle entend également « rechercher le moyen approprié d’instituer un dialogue et une collaboration avec les communautés chrétiennes d’immigrés ».

Au terme de l’assemblée générale de la CEPE, une convention a encore été signée avec la Conférence des Églises protestantes des pays latins d’Europe (CEPPLE), une communion de vingt Églises de six pays d’Europe occidentale et méridionale, qui devient ainsi le quatrième groupe régional de la CEPE. La collaboration avec les Églises protestantes de l’Europe latine s’en trouvera renforcée.

ABOUT THE AUTHOR
0 Comment(s) to the "Une fête de la Réforme au niveau européen"
followme
  • Twitter
  • Facebook

Cité européenne de la Réforme